Le pôle droits des femmes

Le pôle Droits des Femmes de la Clinique juridique de la Sorbonne a été créé en mars 2018. Il a plusieurs vocations: 
 
D’une part la promotion de l’accès au droit. Cela se traduit par la résolution de cas et l’organisation de permanences au sein d’associations. Ce sont par exemple des associations d’accueil de femmes victimes de violences conjugales et/ou sexuelles.
 
En outre, les membres du pôle participent aux permanences de la Clinique à la mairie du Vème arrondissement. Les cas dont l’association est saisie sont traités par des adhérents. Cela permet de les former à la pratique du droit. Les cas sont parfois traités en partenariat avec d’autres pôles. Ils portent notamment sur des questions d’égalité hommes-femmes, de discriminations intrinsèques à certaines requêtes ou de violences envers les femmes.
 
D’autre part, l’ambition majeure du pôle Droits des femmes est de sensibiliser les étudiants aux problématiques liées aux droits des femmes. Dans cette perspective, des workshops, ateliers ou café-débats ont lieu. Ces événements portent par exemple sur le consentement, les violences gynécologiques ou encore la culture du viol. Des conférences sont également tenues, tant au sein des locaux de l’université Paris 1 qu’en dehors.
 
En effet, fort de nombreux partenariats le pôle Droits des femmes prend part à des campagnes de sensibilisation. Celles-ci sont organisées en collaboration avec des associations comme Humans for Women ou la Fondation des Femmes. Grâce à ces partenariats des conférences ou ateliers peuvent avoir lieu en dehors des murs de Paris 1 aux côtés de professionnels.
 
De plus, dans une optique de promotion de l’accès au droit, les membres du pôle tiennent des permanences à la Maison des Femmes. 
L’implication des adhérents de ce pôle est telle que cette année, pour la seconde fois consécutive, la Clinique juridique a participé à la Nuit des relais. Il s’agit d’une course solidaire permettant de collecter des fonds au profit d’associations luttant en faveur des droits des femmes.
 
 Cette année, le pôle Droits des femmes est dirigé par un duo enthousiaste et avisé : Camille MICHEL, étudiante en Master 2 Droit international et Organisations internationales  et Jane PRUVOST .